Actualités

Un DPE new-look pour répondre aux enjeux futurs ! - 29/11/2019

Au 1er janvier 2021, le DPE deviendra opposable aux vendeurs et aux bailleurs avant de servir de référence pour lutter contre les passoires énergétiques, les logements notés F et G ne pouvant plus être loués à compter de 2028 (loi Énergie et Climat).

En étant amené à jouer un rôle plus important, le DPE ne peut s’affranchir d’une profonde mue. Souvent critiqué pour son manque de fiabilité, il ne pourra remplir ses nouvelles attributions qu’à condition d’être profondément revu et corrigé. C’est la mission qui a été confiée à la DHUP et au Plan bâtiment durable. Une réunion s’est tenue la semaine dernière afin de faire le point sur la réforme du DPE en cours d’élaboration. Plusieurs mesures semblent d’ores et déjà actées. Parmi elles, on peut citer l’abandon de la méthode sur factures, la modification de la méthode conventionnelle (3CL) afin d’en fiabiliser les résultats, la disparition de la mention des coûts des travaux de rénovation énergétique recommandés par le diagnostiqueur, la prise en compte de cinq usages au lieu de trois actuellement (chauffage, eau chaude, refroidissement, ventilation et éclairage), etc. Il est aussi question de fusionner l’attestation thermique de fin de chantier avec le DPE neuf.

Lors de la réunion, le calendrier prévisionnel de la réforme a aussi été dévoilé. Les textes réglementaires devraient paraître au mois de mars prochain pour une entrée en application au 1er janvier 2021, dans le même temps que l’opposabilité du DPE.


« Retour aux actualités

à chaque
démarche,

Bureau d'études fluides Bordeaux

Vente ou
location

En savoir plus
Amiante avant travaux Gironde

Mise en
copropriété

En savoir plus
Diagnostic avant démolition Gironde

Travaux
ou démolition

En savoir plus
DPE bureaux Gironde

Construction
ou rénovation

En savoir plus
>